Header Image - Jaime-la-corse.info

Tag Archives

70 Articles

Deux phares corses rétrocédés par l’Etat en 2012

by Pierre-Yves 0 Comments

Le phare des îles Lavezzi devrait devenir en 2012 propriété de la Collectivité Territoriale de Corse (CTC) et celui de Senetosa, près de Sartène, sera placé sous la responsabilité du Conservatoire du littoral. La ministre de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet, l’a annoncé la semaine dernière, lors de son déplacement à Bonifacio.

Ce transfert de propriété de l’Etat vers une collectivité locale et au Conservatoire du littoral de ces deux phares entre dans le cadre de la politique mise en place à l’échelon national pour sauvegarder la patrimoine maritime que constituent les phares. Suite à l’automatisation mise en place à la fin du 20e siècle, il s’agit de faire en sorte que ces bâtiments remarquables ne soient pas voués à la disparition. Ils sont parfois transformés en établissements culturels ou encore en gîtes.

Sur les quelque vingt-cinq phares que compte la Corse, neuf sont concernés par cette politique nationale.

Le phare des îles Lavezzi a été allumé en 1874. Il a été automatisé en 1995. Aujourd’hui, il est en partie occupé par la Réserve naturelle des Îles Lavezzi: son personnel, indique le ministère de l’Ecologie, assure le suivi des puffins cendrés (350 couples soit 1/3 de la population nicheuse nationale). Au sein de l’enceinte du phare, la Réserve a réalisé un jardin botanique, reproduisant la végétation des îles Lavezzi, qui comprend plus de 240 espèces dont 40 sont protégées, rares ou endémiques. La procédure de cession à l’amiable à la CTC est en cours.

Le phare de Senetosa a été allumé en 1892. Il est automatisé depuis 2007. Le Conservatoire du littoral souhaite rendre le phare accessible au public, et disposer d’une capacité d’accueil d’une vingtaine de personnes par nuit, dans un cadre remarquable: le phare est en effet en plein dans les 2500 ha des grands sites de Campomora Senetosa. Le phare serait ainsi gardé de façon saisonnière. Des travaux d’aménagement sont d’ores et déjà programmés cette année. Le recours à des énergies renouvelables permettront d’assurer l’autonomie de ce phare isolé.

6 views

22 espèces de chauve-souris recensées en Corse

by Pierre-Yves 1 Comment
Le logo de la Nuit de la chauve-souris.

Le logo de la Nuit de la chauve-souris.

Une trentaine de pays prennent part ce week-end à la Nuit de la chauve-souris, une des actions mises en oeuvre pour protéger les 41 espèces recensées à travers le continent. En France, toutes les espèces de chauves-souris sont protégées; en Corse, 22 espèces ont été recensées par le Groupe Chiroptères Corse.

Cette association conduit son action autour de l’étude, la protection et la sensibilisation. Elle a ainsi recensé les principaux sites où la chauve-souris est présente en Corse et a établi une cartographie; des sites qui sont plus particulièrement protégés. Elle intervient également auprès des écoles pour expliquer aux enfants le rôle des chauves-souris (« insecticide naturel ») et le mode de vie de ces mammifères (hibernation, par exemple).

L’association est également intervenue pour sauvegarder des chauves-souris dont l’habitat était menacé.

Elle a organisé vendredi soir à Ajaccio au jardin des Milleli une soirée avec détection d’ultrasons.

 

100 views

Moins de risques de pollution pour les Bouches de Bonifacio à partir de 2012

by Pierre-Yves 1 Comment

On n’en est pas encore à l’interdiction de passage pour les cargos transportant des matières dangereuses, comme le demande Greenpeace, mais une étape importante vient d’être franchie pour la protection des Bouches de Bonifacio. Lors de son déplacement aujourd’hui en Corse, la ministre de l’Environnement a décrit les mesures qui pourront être mises en oeuvre à partir de l’année prochaine pour limiter les risques liés au trafic maritime dans cette étroite (11 km) étendue de mer entre Corse et Sardaigne.

La première mesure proposée par Nathalie Nathalie Kosciusko-Morizet consiste à embarquer un pilote italien ou français sur les cargos de matières dangereuses dans les Bouches. Ces pilotes connaissant parfaitement le détroit, les risques d’accident seraient ainsi limités. Pour mémoire, environ 4000 navires empruntent chaque année les Bouches de Bonifacio; 10% d’entre eux, selon les chiffres du ministère, transportent des matières dangereuses.

Ce type de mesure est rendu possible par le classement des Bouches de Bonifacio en Zone Maritime Particulièrement Vulnérable (ZMPV) par l’Organisation Maritime Internationale (OMI), suite à la demande de la France et de l’Italie. Ce classement a été accepté par l’OMI en juillet. Il s’agit de la première Zone Maritime Particulièrement Vulnérable reconnue en Méditerranée.

Les Bouches de Bonifacio sont reconnues par plusieurs classements portant sur 104 000 ha: classement en réserve naturelle, en site Natura 2000 et en Aire Spécialement Protégée d’Importance Méditerranéenne. 1745 espèces y ont été recensées.

Un reportage sur le fort trafic maritime dans les Bouches de Bonifacio, sur Dailymotion:

9 views

La ministre de l’écologie attendue ce jeudi à Bonifacio

by Pierre-Yves 0 Comments
Bonifacio et son port. (Copyright Mas&Ratti)

Bonifacio et son port. (Copyright Mas&Ratti)

Nathalie Kosciusko-Morizet est attendue demain jeudi à Bonifacio. Trois rendez-vous figurent au programme de la ministre de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement:

  • le sémaphore de Pertusato, pour une présentation de la navigation dans les Bouches de Bonifacio par le préfet maritime et le directeur interrégional de la mer Méditerranée;
  • les Îles Lavezzi, où elle rencontrera le personnel de la réserve naturelle et visitera le phare des Lavezzi;
  • le port de Bonifacio, où elle rencontrera les bénévoles de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) et les équipages des navires qui concourent à l’Action de l’Etat en Mer (AEM).
Le service de presse du ministère  annonce que la ministre fera un point sur le classement des Bouches de Bonifacio en « zone maritime particulièrement vulnérable » par l’organisation maritime internationale (OMI).
A partir de 2012, ce classement doit permettre de mettre en place des mesures de contrôle du trafic maritime pour réduire le risque de pollution et améliorer la sécurité maritime. Les navires qui transitent par les Bouches de Bonifacio pourraient ainsi être contraints d’embarquer un pilote, connaissant parfaitement cette zone, pour la traverser. A plus long terme, les navires de fort tonnage ou transportant des matière dangereuses ou des hydrocarbures pourraient se voir interdit le transit par les Bouches.
Les Bouches de Bonifacio sont traversées chaque année par 4000 navires de commerce, dont 10% du tonnage est constitué de matières dangereuses.
2 views

Encore plus de littoral protégé en Corse

by Pierre-Yves 0 Comments

Le conservatoire national du littoral vient d’étendre son domaine de compétence en Corse, qui porte actuellement sur plus de 9000 hectares, dont une partie des rives de Bonifacio (à admirer à nouveau sur la vidéo sur YouTube, ci-dessus). Le feu vert vient d’être donné pour étendre son périmètre d’action sur 500 hectares supplémentaires: à Furiani, cela concernera les abords de l’étang Biguglia, à Porto Vecchio, les environs de l’étang de Santa Giulia, les falaises de Bonifacio (secteurs du Goulet, de la baie d’Arbitru, et de la Tonara) et les rivages de la commune de Monaccia d’Aullène.

Les sites suivants sont actuellement protégés par le conservatoire du littoral en Corse:

  • Agriate
  • Balagne
  • Cap Corse
  • Golfe d’Ajaccio
  • Golfe de Porto
  • Lagunes de la côte Orientale
  • Marana-Casinca
  • Pointes de Cargèse-Vico
  • Rivages occidentaux du Parc Marin des Bouches de Bonifacio
  • Rivages orientaux du Parc Marin des Bouches de Bonifacio
  • Sainte-Lucie-de-Porto-Vecchio
  • Sartenais

L’action du conservatoire national du littoral consiste à acquérir des terrains fragiles ou menacés, afin d’y entreprendre les travaux de remise en état nécessaires à leur protection. En France, il protège quelque 500 sites, soit 10% des côtes.

13 views

La vallée de la Restonica rejoint le réseau « Grands sites de France »

by Pierre-Yves 0 Comments
Au fond de la vallée de la Restonica, une fois le lac Melo franchi, le sentier rocailleux se poursuit. (Copyright Mas&Ratti)

Au fond de la vallée de la Restonica, une fois le lac Melo franchi, le sentier rocailleux se poursuit. (Copyright Mas&Ratti)

C’est un petit joyaux de la nature corse qui vient de rejoindre le réseau Grands sites de France , afin d’en décrocher le label: la vallée de la Restonica, qui débouche sur Corte, en plein cœur de la Corse. Un lieu enchanteur, où la rivière coule, fraîche et limpide, au fond d’une vallée étroite avec les montagnes qui la surplombent et l’abrite.

La vallée de la Restonica est longue de 20 kilomètres. On s’y engage au sortir de Corte sur une route où il est difficile de se croiser, la RD 623. La vallée est en impasse. L’accès à son extrémité est désormais payant. En bout de route, un parking assez grand permet aux randonneurs de stationner leur voiture avant de commencer l’ascension vers les lacs glaciaires de Melo. Magnifiques paysages. Le terrain est très rocailleux et mieux vaut s’équiper de bonnes chaussures et éviter les heures les plus chaudes de la journée. La Restonica prend sa source là-haut, et le Melo est voisin de Capitello (1930m) et du massif du Rotondu (2622m).

Ceux qui n’aiment pas la marche s’arrêtent plutôt aux bergeries de Grotelle, juste avant le parking.

Située au cœur du Parc Naturel Régional de Corse, la vallée de la Restonica est un site classé depuis 1966.  Elle est couverte d’une forêt de pins maritimes et de pins larici. Le patrimoine naturel de la Restonica est protégé au titre de la directive « oiseaux » depuis juin 1991 et compte de nombreuses espèces: aigle royal, palombes de Corse, fauvette pitchou et sarde, gypaète barbu, sitelle corse. Au titre de la directive « habitats », un site Natura 2000 recoupe également une grande partie du site de la Restonica, le massif du Rotondu. Les gestionnaires de ce site se sont fixés pour objectifs majeurs de protéger, restaurer et gérer la qualité du site et l’accueil des visiteurs, notamment en régulant la circulation, d’élaborer un projet économique durable et de faire connaître le site aux habitants et acteurs du territoire.

Cette vallée accueille environ 260 000 touristes par an. L’un des enjeux de la labellisation « Grand site de France » sera d’organiser de façon intelligente, de gérer et de maîtriser une fréquentation intense, corollaire de la beauté des sites. Le label impliquera également de travailler à la préservation et à la restauration de paysages fragiles et de promouvoir le développement durable. La vallée pourrait décrocher le label dans quelques années, l’adhésion au réseau étant une première étape.

Pour mémoire, la vallée de la Restonica a été ravagée à plus de 75% par un incendie en 2000.

En Corse, un autre site est déjà classé Grand site de France: la pointe de la Parata et les Iles Sanguinaires, près d’Ajaccio.

139 views

Les baleines croisent au large de la Corse

by Pierre-Yves 1 Comment

Des dauphins en Méditerranée, ce n’est pas une surprise. Les plaisanciers et les voyageurs qui empruntent les ferries entre Corse et continent sont nombreux à en avoir croisés, toujours avec le même émerveillement.

Plus rare sont ceux qui savent que la Méditerranée est également peuplée de baleines. On les imagine plus aidément dans les eaux des océans. L’actualité vient de rappeler que c’est pourtant le cas: le site de Nice Matin, ce vendredi 17 juin, relate la découverte d’une baleine échouée à Sartène.

Plusieurs sites décrivent ces baleines de Méditerrannée, notament au large de la Corse. A commencer par le blog de Julien Marchal, qui reprend un article paru dans Midi Libre en 2001 au sujet de son action en faveur de la protection de ce cétacé.

Le site corsicamare fait quant à lui référence à un texte sur l’échouage d’une baleine en Corse en… 1873.

Plus surprenant encore, et assez envoûtant, ces images d’une baleine filmée dans le golfe d’Ajaccio en novembre 2008. Regardez:

154 views

Des cendriers de poches distribués en Corse

L'affiche de la campagne "Jette pas ton mégot, deviens un héros!"

L'affiche de la campagne "Jette pas ton mégot, deviens un héros!"

« Ne jetez plus vos mégots! » C’est, en substance, le mot d’ordre lancé lors du dernier Festival du vent à Calvi. L’association organisatrice, Les Amis du Vent, a en effet donné le coup d’envoi lors de l’édition 2010 d’une campagne baptisée « Jette pas ton mégot, deviens un héros ».

Affiche, autocollants, T-shirts ont été édités, mais aussi 3000 cendriers de poche dont la distribution a débuté lors du festival. Elle doit se poursuivre toute l’année, avec une mise à disposition dans les offices de tourisme de Corse.

Dans une interview donnée à 20 Minutes, Serge Orru, président du WWF, explique que les pollutions liées aux mégots de cigarette sont multiples: libération de produits toxiques dans les caniveaux, obligation de les incinérer, risques d’étouffement pour les animaux qui les ingèrent, risques de provoquer des feux de forêt quand ils sont jetés dans la nature, etc.

Les Amis du Vent n’en sont pas à leur première action: ils se sont déjà attaqués aux sacs plastiques en 1999, au papier recyclé, ou encore au recyclage des piles.

Si besoin était de se convaincre de la pertinence de cette campagne, voici une vidéo (pas très gaie) qui dresse la tableau de la pollution urbaine liée aux mégots. De quoi convaincre de s’équiper d’un cendrier de poche . 

 

 

1 368 views

Natura 2000 se penche sur la protection de cinq sites corses

Le processus de protection qui devrait être mis en place à travers Natura 2000 portera, entre autres, sur le golfe de Porto. (Copyright Mas&Ratti)

Le processus de protection qui devrait être mis en place à travers Natura 2000 portera, entre autres, sur le golfe de Porto. (Copyright Mas&Ratti)

Deux comités de pilotage « Natura 2000 » viennent d’être mis en place en Corse.

Le premier de ces deux comités de pilotage se penchera sur le secteur de Calvi – Scandola – golfe de Porto. Il visera la protection d’espèces protégées comme le phoque moine ou le grand dauphin, des habitats remarquables tels que des récifs ou des grottes semi-submergées, pour ce qui relève des directives « oiseaux », le balbuzard pêcheur et le cormoran huppé de Méditerranée, etc.

Le second comité de pilotage visera exclusivement « le grand herbier de la côté orientale ». « L’herbier de Posidonies de la côte Est constitue l’écosystème clef de cette zone marine, explique le site de la préfecture maritime. En effet, les différents rôles intrinsèques de cet écosystème (producteur d’oxygène, source de nourriture, abri, frayère, nurserie, stabilisation des fonds, protection des côtes, puits de carbone, maintien de la clarté des eaux…) couplés aux dimensions remarquables de cet herbier (près de 40 000 hectares d’un seul tenant), révèlent l’importance de ce milieu pour l’ensemble du littoral de la Plaine Orientale. »

Natura 2000 a été créé par l’Europe, afin de protéger des sites écologiques remarquables. Ce réseau se fixe deux objectifs: « préserver la diversité biologique et valoriser le patrimoine naturel de nos territoires ». Son action repose sur deux directives européennes: la directives « Oiseaux » et la directive « Habitat, faune, flore ».

En Corse, l’office de l’environnement de la Corse a été désigné comme opérateur de ces comités de pilotages, véritables organes de concertation.

22 views

La pointe de la Parata en cours d’aménagement

by Pierre-Yves 1 Comment
Iles Sanguinaires

Les Îles sanguinaires, vues depuis la pointe de la Parata. Copyright Mas&Ratti

La pointe de la Parata, à l’extrémité ouest du golf d’Ajaccio,  est en cours de réaménagement. Première concrétisation: l’accès à ce qui fut pendant longtemps le parking et l’aire de retournement  pour voitures et bus est désormais interdit aux voitures. Un parking a été aménagé en amont. Objectif: rendre la pointe aux piétons et aux familles.
Des sentiers de découverte seront aménagés et un éclairage nocturne de la pointe est envisagé.
L’ensemble de cette « Opération Grand Site » est décrit sur le site de la Ville d’Ajaccio.
Le quotidien Corse Matin l’a également présenté (cliquer ici pour lire l’article de février) et Radio Alta Fréquenza a interviewé Jean-Pascal Ciattoni, directeur de l’environnement à la Ville d’Ajaccio et responsable à la coordination de l’opération Grand Site (cliquer ici).

Et ici l’interview d’Isabelle Moracchini, adjointe à l’environnement à Ajaccio.

.

69 views