Header Image - Jaime-la-corse.info

Tag Archives

104 Articles

Le Centre Méditerranéen de la Photographie fête ses 25 ans

Vallée d’Ult, province de l’Arkhangai, Mongolie Batjargal, un orpailleur clandestin. A l’aide de simples bassines et de pioches, les «ninjas » recherchent, aux abords des mines officielles, parfois au péril de leur vie, les quelques grammes d’or qui feront vivre leur famille.  extrait de « The mongolian project »,  2014.  © Olivier Laban-Mattei Collection Centre Méditerranéen de la Photographie.

Vallée d’Ult, province de l’Arkhangai, Mongolie Batjargal, un orpailleur clandestin. A l’aide de simples bassines et de pioches, les «ninjas » recherchent, aux abords des mines officielles, parfois au péril de leur vie, les quelques grammes d’or qui feront vivre leur famille.
extrait de « The mongolian project », 2014.
© Olivier Laban-Mattei Collection Centre Méditerranéen de la Photographie.

Une première rétrospective, du 18 juin au 10 juillet, va marquer le 25e anniversaire de la collection du Centre Méditerranéen de la Photographie, au centre Una Volta à Bastia.

Le photo-journalisme sera au cœur de l’exposition – rétrospective organisée à partir du 18 juin au centre Una Volta de Bastia.

 » Les œuvres qui constituent cette exposition anniversaire, première d’une série de deux pour les vingt-cinq ans de la collection du Centre Méditerranéen de la Photographie, traite de la photographie de reportage et du photojournalisme, explique Marcel Fortini, directeur du centre européen de la photographie dans son éditorial. Nous avons tous en mémoire des images qui ont marqué l’histoire comme celle du combattant espagnol photographié par Robert Capa pendant la guerre d’Espagne ou encore celles du débarquement de Normandie le 06 juin 1944 à Omaha Beach, véritables icônes ; plus proche de nous les reportages d’Olivier Laban-Mattei sur le tremblement de terre de 2010 en Haïti, les photographies de guerre de Laurent Van Der Stockt et de Patrick Chauvel au Proche-Orient… L’instant entre le moment où l’événement a lieu et sa transmission au public est quasiment immédiat. Le photojournalisme se retrouve sur le marché de l’art, dans les galeries et les musées coincés entre éthique et esthétique, entre devoir de mémoire et travail de mémoire. Tandis qu’une course effrénée à l’information entretient l’appétit du public à voir toujours plus d’images sans discernement, cette exposition propose de s’arrêter sur des faits de société et les événements qui ont pu marquer l’actualité de ces dernières années. »

Pratique

Au centre culturel Una Volta, Arcades du Théâtre, rue César Campinchi , 20200 Bastia
Tél. : +33(4) 95 32 12 81
Du 19 juin au 10 juillet 2015.
Du lundi au vendredi de 9 h à 12 h et de 14 h à 20 h et mercredi de 10 h à 20 h.
Fermeture à 18h à partir du 22 juin 2015.
Entrée libre.

Consulter le dossier de presse de l’exposition et découvrir les photographes participants.

47 views

Le FRAC Corse présente des œuvres à la bibliothèque de Bastia

by Pierre-Yves 0 Comments
Hugues REIP Né en 1964 à Cannes. Vit et travaille à Paris La Tempête (2005)

Une oeuvre d’Hugues Reip, né en 1964 à Cannes. Vit et travaille à Paris: La Tempête (2005)

Le Fonds régional d’art contemporain (FRAC) de Corse présente à la bibliothèque municipale de Bastia, du 20 janvier au 14 février 2014, huit œuvres tirées de ses collections.

« Depuis sa création, le FRAC Corse mène une politique de présentation des œuvres de sa collection non seulement dans ses espaces d’exposition à Corte, mais également sur l’ensemble du territoire, explique le Frac dans son dossier de presse. Ces actions ont pu se concrétiser grâce à l’engagement d’un réseau de partenaires institutionnels, en particulier le réseau des Musées de Corse ainsi que les villes de Bastia, Ajaccio, Bonifacio ou encore Sartène. Dans cette dynamique et pour initier un nouveau partenariat, un ensemble de huit œuvres de la collection sera présenté à la bibliothèque municipale de Bastia, du 20 janvier au 14 février 2014. Ces œuvres, certaines sous des dehors ludiques, abordent des questions graves. Toutes traitent en effet de géographie, de territoires, ainsi que des effets de la mondialisation. Cette présentation s’adresse à tous, notamment aux élèves des établissements scolaires, des écoles primaires aux lycées. Des présentations destinées aux adultes et des visites parents-enfants sont également proposées les samedis matin. Le FRAC Corse poursuit ainsi son projet de sensibilisation en favorisant largement l’accessibilité des oeuvres de sa collection au plus grand nombre. »

Voici la liste des œuvres présentées:

Un ensemble de vidéos :

  • Laurent Tixador et Abraham Poincheval : Total Symbiose (2001) ;
  • Hugues Reip : La Tempête (2005) ;
  • June Bum Park : The Advertisement (2004)

Des photographies et oeuvres sur papiers :

  • Barthélémy Toguo : Une autre vie (1996) ;
  • Joachim Mogarra : Sur le Fleuve (2003-2004)

Des installations / sculptures :

  • Caroline Belardy : Sans Titre (2000) ;
  • Meschac Gaba : Abalone (2002) ;
  • Marc Larré : World Wonders Projects, (2008)

Consulter le dossier de presse:

8 oeuvres de la collection du FRAC à la Bibliothèque Municipale de Bastia

37 views

La Corse se mobilise pour le Téléthon

by Pierre-Yves 0 Comments
La carte des manifestations, sur le portail du Téléthon en Corse-du-Sud. (copie d'écran)

La carte des manifestations, sur le portail du Téléthon en Corse-du-Sud. (copie d’écran)

La Corse se mobilise pour le Téléthon qui se déroule ce week-end.

Le site de la ville d’Ajaccio annonce toute une séries de manifestations à partir de ce vendredi.

Vendredi 6 décembre:

  • De 9 h à 16 h (kiosque de la place du Diamant): vente d’objets et d’écharpes réalisés par le Relais Assistantes Maternelles et la Maison des Aînés du CCAS
  • A partir de 17 h 30 (Hôtel de Ville) animation de la cour anglaise avec l’association La Palette Polychrome, ambiance musicale avec l’Ecole de chant Mélodya Centre
  • A 18 h (hôtel de ville – Cour Anglaise) lancement officiel de la 27e éditon par le Dr Simon Renucci, maire d’Ajaccio
  • De 18 h à 23 h (complexe P. Rossini): initiation et découverte des sports aquatiques et terrestres (baptêmes de plongée, kayak en piscine, ping-pong, karaté….

Samedi 7 décembre:

  • De 10 h à 19 h (marché de Noël – place du Diamant): vente d’écharpes réalisées par la Maison des Aînés du CCAS
  • A partir de 9 h (hôtel de ville – Cour Anglaise): peintures et fresques réalisées par association La Palette Polychrome
  • A partir de 15 h (Place Foch): la direction des sports de la Ville et les centre sociaux proposeront des animations sportives, des ventes d’objets, de gâteaux et de la Zumba fitnes
  • De 14 h à 20 h (Espace Diamant): spectacle de chants et de danse.

Dans toutes les crèches de la ville des ventes d’objet réalisés par les enfants

Sur le site de mycorsica, des animations sont annoncées pour samedi, place Saint-Nicolas.

  • Le conseil général de la Haute-Corse mettra en place gratuitement une rampe de skateboard.
  • Le SDIS de Haute-Corse installera un parcours pour les enfants et de stationnera quatre véhicules (camions grue, camion incendie, etc.).
  • L’association la Roue d’or organisera une randonnée cycliste au départ de la place Saint-Nicolas de 10 h à 12 h. Le parcours se déroulera dans le Cap Corse. L’inscription sera payante.
  • L’association Sempre Cusi proposera des baptêmes à moto au départ et à l’arrivée de la place Saint Nicolas de 10 h à 17 h.
  • Stand de vente de photos souvenirs, de gâteaux et de crêpes faits maison, de châtaignes grillés, de boissons tombola. Toutes ces activités seront payantes.

L’ensemble des manifestations à travers la Corse sont recensées sur le portail dédié au Téléthon en Corse-du-Sud: https://coordination.telethon.fr et sur celui de la Haute-Corse: http://coordination.telethon.fr

62 views

Corsica Ferries a introduit un recours sur l’appel d’offre attribué à la SNCM

by Pierre-Yves 0 Comments
Corsica Ferries a déposé un recours au tribunal administratif de Bastia. (copyright Mas & Ratti)

Corsica Ferries a déposé un recours au tribunal administratif de Bastia. (copyright Mas & Ratti)

La guerre des deux principales compagnies maritimes desservant la Corse se poursuit. La compagnie Corsica Ferries a confirmé dans un communiqué « avoir introduit le 8 novembre 2013 un recours auprès du tribunal administratif de Bastia contre les conditions qui ont conduit à l’écarter de l’appel d’offres de continuité territoriale des relations maritimes Corse/continent 2014/2024. Le prétexte avancé a été que Corsica Ferries n’était pas en mesure de proposer une offre globale pour les cinq lignes maritimes Continent /Corse. Cette décision est, selon la Compagnie, contraire à la loi et au cahier des charges. Corsica Ferries a en effet proposé une offre ligne par ligne en fonction des capacités de sa flotte et pour des montants bien moindres que son concurrent. Chacun a compris que les autorités publiques ont subi le chantage social de la SNCM, en difficulté capitalistique et financière, pour lui attribuer la totalité des subventions alors qu’un partage de responsabilités de transport était tout à fait possible à un moindre coût pour la collectivité de Corse et dans le respect de la loi. Corsica Ferries pense donc que les motifs évoqués pour l’avoir écartée sont illégitimes et a donc déposé un recours auprès des tribunaux compétents. »

Ce recours est annoncé quelques jours après que la commission européenne a réclamé de la France qu’elle mettre en application sa décision de recouvrir quelque 220 millions d’euros que Bruxelles estime indûment versés àla SNCM.

« La Commission européenne a saisi la Cour de justice européenne pour non recouvrement de 220 M € d’aides publiques jugées illégales rappelle le communiqué de Corsica Ferries. Les subventions versées à la SNCM depuis 2007 pendant la période d’été étaient indues, car correspondant à des services de nature à être fournis par des compagnies concurrentes. Ces sommes n’étant en rien utiles aux contraintes d’insularité de la Corse doivent en conséquence être reversées à l’Office des Transports de la Corse. De plus, la Commission européenne a jugé, comme l’avait fait le Tribunal de l’Union, que les aides versées (également 220 M €) lors de la privatisation de la SNCM étaient aussi des aides d’Etat. Le fait que le ministre des transports de la République française ait de manière récurrente déclaré que notre pays refusait de demander le remboursement de ces sommes pose quelques interrogations. Rappelons que ces sommes importantes, indûment payées à une société privée, dépendant d’une multinationale de premier plan réalisant un chiffre d’affaires de 30 Md €, doivent être rendues aux contribuables et à chacun d’entre nous et à ce titre diminuer les déficits publics. Notons également que la SNCM vient de bénéficier de 96 M € de subventions annuelles au titre de la dernière DSP pendant 10 ans et que cette somme permettrait à toute compagnie d’exercer ses activités de manière rentable. Pourquoi pas la SNCM ? (alors que son alliée CMN est rentable avec le même cahier des charges…) »

Le communiqué de Corsica Ferries s’en prend ensuite au ministre et à une déclaration qu’il aurait faite

31 views

Stefanu Cesari (Colonna Edition) distingué par le conseil général de Haute-Corse

by Pierre-Yves 0 Comments
La couverture de l'ouvrage récompensé du prix du livre en langue corse.

La couverture de l’ouvrage récompensé du prix prix littéraire di conseil général et du prix du livre en langue corse.

L’éditeur Colonna édition annonce que l’un de ses auteurs a été récompensé par un prix littéraire: le poète Stefanu Cesari qui vient de recevoir le prix littéraire du conseil général de Haute-Corse (Prix Don Joseph Morellini)  en langue corse pour son recueil de poèmes, bilingue U Minimu gestu/Le moindre geste, des poèmes justement inspirés par les portraits du peintre Badia reproduits dans l’ouvrage récompensé.

Cet auteur a déjà été distingué du « Premiu di u Libru Corsu » ( Prix du Livre Corse, en langue corse).

L’éditeur d’Ajaccio bénéficie ainsi cette année d’un troisième prix littéraire destiné à ses auteurs. Si Stefanu Cesari en reçoit deux à lui tout seul, Dominique Memmi, quant à elle a reçu récemment le « Prix du Livre Insulaire » – catégorie « fiction », décerné par le jury du 15e« Salon du Livre Insulaire » à Ouessant, pour son roman Retour à Mouaden. « Rappelons que ce Prix littéraire, prestigieux s’il en fut, souligne l’éditeur dans son communiqué, reste unique dans le paysage francophone consacré aux îles et aux auteurs insulaires (3). Dominique Memmi signera donc Retour à Mouaden et son tout dernier roman Trois dames au clavier (Samuel Tastet éditeur) 

à Ajaccio, librairie des Palmiers, 2 place Foch, le vendredi 22 novembre de 17 h à 19 h;

à Marseille au lycée Perrimond dans le cadre du « Salon Culture et Écriture », 244 chemin du Roucas-Blanc, le samedi 30 novembre dans l’après-midi;

à Corte, dans la librairie de Flore, 5 cours Paoli, le vendredi 6 décembre, de 16 h à 18 h 30;

et à Bastia dans le cadre de la Journée du Livre corse organisée par les bibliothèques de la Ville de Bastia, le samedi 7 décembre, toute la journée. »

Le prix Don Joseph Morellini sera remis le mercredi 27 novembre à 11 h dans les salons de l’hôtel du département de la Haute-Corse, à Bastia.

  • U Minimu gestu/Le moindre geste, Stefanu Cesari. « Colonna édition ». 130 pages. Quadrichromie : portraits de Badia. Bilingue. Format 20 x 20 cm. 24 €
  • Retour à Mouaden, roman, Dominique Memmi. 133 pages. 14 €
  •  Trois dames au clavier, roman, Samuel Tastet éditeur. 190 pages 18€

www.editeur-corse.com

70 views

Un parc naturel marin à l’étude pour le Cap Corse et une candidature au patrimoine mondial de l’Unesco pour les Bouches de Bonifacio

by Pierre-Yves 0 Comments

 

La mer démontée, un jour d'été à Centuri, Cap Corse. (Copyright Mas & Ratti)

La mer démontée, un jour d’été à Centuri, Cap Corse. (Copyright Mas & Ratti)

 

La ministre de l’Environnement a annoncé samedi qu’une candidature allait être déposée pour que le parc marin des Bouches de Bonifacio soit classé au patrimoine mondial de l’Unesco, comme le sont déjà les calanques de Piana. Il a également annoncé le lancement d’une étude pour la création d’un parc marin autour du Cap Corse.

Ces annonces ont été faites samedi à Ajaccio, à l’issue de=u congrès international des aires marines protégées. Voici le communiqué de presse diffusé par la préfecture de Corse.

« Philippe Martin, ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie a réuni samedi 26 octobre à Ajaccio dix-neuf ministres étrangers ainsi que de nombreux représentants gouvernementaux, d’organisations internationales, et d’organisations non gouvernementales à l’occasion du 3e Congrès International des Aires Marines Protégées (IMPAC 3).

Les ministres réunis à Ajaccio ont adopté une déclaration commune, sur la base du travail des experts qui se sont réunis pendant une semaine à Marseille. Ils ont réaffirmé leur volonté d’atteindre l’objectif de 10% d’Aires Marines Protégées d’ici 2020 (Aichi 11) – contre 3% aujourd’hui – et se sont engagés à mobiliser les moyens nécessaires dans ce domaine.

Dans cette perspective, SAS Albert II de Monaco et Philippe Martin ont annoncé conjointement la création d’un Fonds fiduciaire pour les Aires marines protégées de Méditerranée. Ce fonds a vocation à renforcer et pérenniser la gestion d’aires marines protégées. Par son action, il contribuera à la constitution d’un réseau écologiques d’aires marines protégées en Méditerranée, que les ministres de Tunisie, d’Italie, de Monaco et de Chypre, autour de Philippe Martin, appellent de leur vœux.

Philippe Martin a également précisé le niveau d’engagement financier international de la France dans ce domaine, avec plus de 20 millions d’euros de soutien du Fonds Français pour l’Environnement Mondial et de l’Agence Française de Développement, pour les deux prochaines années, accordés à des projets de protection du milieu marin : en Méditerranée (3 M€), en Afrique de l’Ouest (3,7 M€), dans l’Océan Indien (5,5 M€), dans les Caraïbes (1 M€) et dans le Pacifique (6,5 M€). Le ministre de la production, de l’environnement, de l’énergie, de l’industrie et de l’artisanat des Comores a d’ailleurs remercié la France pour son soutien au parc marin de Mohéli, pour un montant de 3 M€.

La France a également annoncé son adhésion au Global Partnership for Ocean, initiative de la Banque Mondiale pour la préservation des océans.

Enfin, au niveau français, dans le prolongement de la visite de Frédéric Cuvillier en juin 2013, Philippe Martin a annoncé la création officielle du Parc naturel marin du bassin d’Arcachon, dont le décret devrait être signé dans les prochaines semaines. Dans ce site exceptionnel de la côte atlantique, le mode de gouvernance et d’action du parc permettra d’assurer la conciliation entre des usages multiples et concurrents et la préservation des milieux marins.

Pour la Corse, le Ministre a annoncé la mise à l’étude d’un parc naturel marin autour du Cap Corse. Le ministre a aussi annoncé que la France et l’Italie élaboreraient une candidature conjointe pour l’inscription au patrimoine mondial de l’UNESCO du parc marin international des Bouches de Bonifacio et du parc national de l’archipel de la Maddalena, en Sardaigne.

Au cours de cette journée, riche et fructueuse, le Ministre Philippe Martin a eu l’occasion de s’entretenir longuement avec son homologue italien, Andrea Orlando avec lequel il a pu faire avancer de nombreux dossiers. Deux accords ont été signés devant la presse, un accord sur le Mont Viso, pour un dépôt commun d’un dossier auprès du programme « Man & Biosphère » de l’UNESCO ainsi qu’un accord intergouvernemental entre les deux pays sur la gestion des déchets sur le chantier de la construction du deuxième tube du tunnel autoroutier de Tende entre la France et l’Italie. »

97 views

Les gourmands vont se retrouver au Salon du chocolat, fin octobre à Bastia

by Pierre-Yves 0 Comments
La une du document de présentation du Salon du Chocolat et des Délices de Corse.

La une du document de présentation du Salon du Chocolat et des Délices de Corse.

Amoureux du chocolat, rendez-vous à Bastia les 25, 26 et 27 octobre! Durant ces trois ,jours se déroulera, place Saint-Nicolas, le 2e « Salon du Chocolat et des Délices de Corse« .

Ce salon sera ouvert au public à partir du vendredi 25 octobre à 10 h. Avec l’ouverture des stands seront lancés les cinq concours qui rythmeront le week-end concours des artisans chocolatiers; concours des juniors – ouvert uniquement au moins de 20 ans; concours du plus Beau stand Exposant; concours du produit ou concept le plus innovant; concours du plus beau et original cup-cake et gâteau décoré en pâte à sucre.), ainsi que les dégustations.
Le samedi 26 octobre, ouverture de 10 h à 22 h; nocturne de 20 h à 23 h, dédié aux professionnels.
Le dimanche 27, ouverture de 10 h à 19 h 30.

Parmi les animations du week-end figurent les présentations de quelques grands chocolatiers.

  • Mickaël Azouz champion du monde chocolatier, réalisera une recette chocolatée (livret recettes).
  • Francis Miot triple champion du monde de confiture et meilleur confiturier de France : Secrets et tours de main. Quatre saisons de Confitures (son dernier ouvrage) – Confections de confitures en direct.
  • Jean-Pierre Simon-Ciosi de l’Atelier : réalisation d’une recette.
  • Gérard Attardo : réalisation d’une recette.
  • Vincent Tabarani : réalisation d’une recette.
  • Boulangerie Ventura : réalisation de pièces en sucre soufflé.
  • Esprit Sushi : démonstration et réalisation de sushis sucrés par un sushiman

Les enfants aiment aussi le chocolat, et ils ne seront pas oubliés.

Pour les 4-12 ans, aire de jeux de 600 m2, maquillage, modelage, coloriage, choko quizz, ateliers confection de cup-cakes, jeu sur tablettes tactiles et toujours la fontaine chocolat… et de nombreuses animations sont prévues autour du chocolat et des confiseries.

Pour les plus grands, des conférences sont programmée.:

  • Sao Tome & Principe : l’histoire du Chocolat
  • Alexandra Donati : Conseils dietétiques et culinaire autour du chocolat
  • Le Bottin Gourmand : L’Art culinaire

Consulter la présentation du Salon Chocolats et Délices de Corse:

Programme 2013 salon chocolat_Bastia

129 views