La cure d’une Corse en cure

La Cure

La Cure

Le récit, dans ses premiers chapitres, semble anodin, presque anecdotique: La Cure, de Marie Josse-Raffini, se situe tout d’abord comme un témoignage d’une curiste qui porte un regard amusé sur les curistes et sur elle-même. Mais peu à peu, à travers une galerie de portraits, le récit se fait plus sérieux, plus grave. Les douleurs ressortent avec les souvenirs successifs de séparations, de deuils.

L’héroïne, Antonia, souligne un manque parmi les services proposés aux curistes: l’absence de psy. Mais peu à peu, c’est elle qui joue ce rôle: celui de l’écoutant. Et la cure prend un tout autre sens. Sidonie, Coco, Béatrice, Dina se livrent peu à peu et Antonia écoute leurs maux, leurs douleurs, plus ou moins enfouies. Cette cure, elles la suivent pour maigrir; mais si elles ont pris du poids, c’est à cause d’une douleur, « pour compenser ».

Antonia, quant à elle, se livre peu à peu au lecteur. Les souvenirs, les siens, cette fois, ressurgissent peu à peu. D’abord ses souvenirs d’enseignante débutante, bien vite associés à son exil, à cette séparation de sa Corse chérie, jamais oubliée. Les personnages de son enfance reviennent et ce sont d’autres portraits qui se dessinent: portraits familiaux, portraits de Bastia, par petite touches, où la lumière du soleil corse se rappelle elle aussi à nos souvenirs, en tournant les pages.

« Il s’agit un roman sur l’exil, » indique Marie Josse Raffini, l’auteur. Un roman sur la séparation, aussi.

Marie Josse-Raffini, née à Bastia, a dû partir à Paris à l’âge de 13 ans. Etudiante à la Sorbonne, elle a vécu Mai 68. Elle a ensuite enseigné en collège, en région parisienne, puis à Paris. Elle publie, avec La Cure, son premier roman.

La Cure, de Marie-Paule Josse-Raffini, éditions L’Harmattan, 14,50 €.

 

Leave a reply

Your email address will not be published.

You may use these HTML tags and attributes:

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>