Header Image - Jaime-la-corse.info

Category Archives

23 Articles

Programme alléchant pour les « Rencontres science et humanisme » en juillet à Ajaccio

L'affiche du cycle 2013 de conférences au lazaret Ollandini, à Ajaccio: Penseurs d'avenirs.

L’affiche du cycle 2013 de conférences au lazaret Ollandini, à Ajaccio: Penseurs d’avenirs.

Chaque année, le lazaret Ollandini – musée Marc-Petit est au mois de juillet le cadre d’une série de conférences de très haut niveau. Cette année, le fil conducteur est « Penseurs d’avenir ».

Les invités des conférences des « Rencontres science et humanisme« , du 16 au 20 juillet, figurent parmi les penseurs les plus réputés: Jacques Attali, Joël de Rosnay, Claudie Haigneré, Pascal Bruckner, etc. Voici le programme de ce cycle de conférences publiques.

PROGRAMME

  • mardi 16 juillet

21 h 30 Peut-on théoriser l’avenir ? Jacques Attali

  • mercredi 17 juillet

18 h 30 La fin du futur. Vivre maintenant le monde de demain; Joël de Rosnay

21 h 30 L’avenir en 3 dimensions; Claudie Haigneré

  • jeudi 18 juillet

18 h 30 La passion de la peur; Pascal Bruckner

21 h 30 La pensée scientifique a-t-elle un avenir ? Jean-Marc Lévy-Leblond

  • vendredi 19 juillet

18 h 30 Quelle sera la physique du futur ? Marc Lachièze-Rey

21 h 30 Un homme pour demain : (le vrai) John Maynard Keynes; Paul Jorion

  • samedi 20 juillet

18 h 30 Le futur existe-t-il déjà dans l’avenir ? Etienne Klein

21 h 30 titre en attente; Bernard Werber

83 views

Les Voiles de l’espoir en Corse, pour soutenir les enfants malades

L'affiche de la vente aux enchères organisée à Ajaccio pour "Les Voiles de l'espoir"

L’affiche de la vente aux enchères organisée à Ajaccio pour « Les Voiles de l’espoir »

Une vente aux enchères sera organisée le 10 mai, au Hussard, à Ajaccio (voir l’affiche ci-contre), pour soutenir l’action des « Voiles de l’espoir », une initiative organisée avec le soutien de La Table Ronde. Des artistes ont offert des œuvres qui seront ainsi vendues au profit de cette association qui vient en aide aux enfants victimes du cancer.

Le site des « Voiles de l’espoir » décrit le rendez-vous qui est donné aux enfants à Bonifacio: « Du 15 au 22 juin 2013, la Corse-du-Sud accueillera un événement nautique unique : la septième édition des « Voiles de l’Espoir » sous le haut patronage de Monsieur le Président de la République et avec le soutien avec de Michel Desjoyaux, parrain de l’Edition 2013. Événement d’ampleur nationale, la manifestation a pour objectif d’offrir, durant une semaine d’évasion, de grands espaces de nature, de la vie en communauté, et de l’autonomie à des enfants victimes de cancer. Venus des quatre coins de la France, ces enfants ont subi de longues périodes de stress et de confinement. Cette manifestation leur permettra de s’évader, d’oublier autant que possible leur maladie et de découvrir – en toute sécurité – le monde de la voile et de la mer. Répartis sur 50 voiliers, ils seront encadrés par plus de 300 bénévoles expérimentés qui vont se relayer pour leur offrir le plus beau des souvenirs : hisser la grand-voile pour défier les flots ! »

Les enfants navigueront ainsi entre Ajaccio, Propriano et Bonifacio. Chaque journée ne comprendra pas plus de 4 h 30 de navigation, pour ne pas les fatiguer. Les journées seront ponctuées de découvertes, d’animations, de temps de repos. Les plus grandes précautions sont prises pour assurer à ces enfants un excellent séjour.

« Les enfants, âgés de 8 à 14 ans, sont proposés par les équipes médicales qui ont suivi l’intégralité de leur traitement (chimiothérapie ou greffe de moelle osseuse) au sein des services d’onco-hémato-pédiatrie des CHU de toute la France, explique le dossier de présentation des « Voiles de l’espoir ». La commission médicale de l’association « Les Voiles de l’Espoir » reçoit et instruit les dossiers médicaux, confirme leur inscription et se charge du suivi médical continu pendant toute la semaine. La préparation Le feu vert de leur participation est donné sur la base d’une parfaite condition physique leur permettant d’affronter le voyage et la navigation. Les parents, éprouvés par la maladie de leur enfant, peuvent être inquiets de le confier pour une semaine. L’ensemble des membres volontaires de cet événement accorde donc une attention toute particulière à la rencontre, avant le départ, des parents, des enfants et des équipages. Chaque enfant est pris en charge par un adulte référent qui le suivra durant toute son aventure en mer et à terre et avec lequel le lien se tisse durant cette phase préparatoire. Au moment du départ, toutes les conditions médicales et d’accompagnement sont donc réunies pour que ces enfants puissent profiter pleinement de cette semaine. L’encadrement Très encadrés sur le plan médical, les enfants profitent en toute insouciance de la mer, du voilier et de nombreuses découvertes à terre. A bord des voiliers, les deux enfants sont entourés de 6 à 8 accompagnants et d’un skipper confirmé.À terre, ils profitent des soirées, des activités organisées spécialement pour eux.Ils sont très heureux de se retrouver entre enfants ayant traversé les mêmes épreuves et d’échanger sur leurs vécus. Certains ont été confinés 100 jours en chambre stérile ; tous sont émerveillés par la mer et les grands espaces. L’amitié etla convivialité de laTableRonde Française donne toute son envergure à cette semaine de vie en communauté. »

Feuilleter le dossier de présentation complet:

 

225 views

« Des racines et des ailes » débute 2013 en Corse

Des Racines et des ailes en Corse

Sur la page d’accueil de l’émission de France 3, « Des Racines et des ailes », le présentateur, Louis Laforge, devant les falaises de Bonifacio. (copie d’écran)

Le premier numéro de l’année de 2013 de Des racines et des ailes, une des émissions- phares de France 3, sera consacré ce mercredi 9 janvier à 20 h 45 à la Corse. L’émission est titrée: La Corse autrement.

Les reportages diffusés pendant l’émission seront consacrés aux richesses culturelles et naturelles de la Corse. « La Corse vit actuellement un renouveau culturel. Les habitants prennent conscience de leur patrimoine et tentent de préserver les traditions et les savoir-faire, » souligne le site de l’émission.

Une partie importante de l’émission sera consacrée au Cap Corse. Tout d’abord aux « palais des Américains », ces grandes bâtisses construites par des Corses émigrés aux Amériques au 19e siècle, et qui sont souvent en ruines aujourd’hui.  » Seuls quelques propriétaires s’engagent à les sauvegarder. L’aventure de ces émigrés corses a aussi profondément marqué l’architecture de Bastia. Enrique Vivoni est un descendant de Corses. Depuis six ans, cet architecte de l’Université de Porto Rico se rend à Bastia avec une dizaine d’étudiants portoricains pour étudier les palais de leurs ancêtres et découvrir les splendeurs de la ville, » indique le site de l’émission.

Autres rencontres: celle de Xavier, toujours dans le Cap Corse, qui se bat pour faire revivre la culture du cédrat, ou Alain Camoin, le conservateur de la réserve naturelle du Cap Corse, qui veille sur les oiseaux des îles Finochiarola, à l’extrême nord du Cap Corse.

Les caméras de Des Racines et des ailes se poseront également au bord de l’étang de Biguglia et de ses espèces d’oiseaux protégées; elles nous feront découvrir  » des archéologues explorent les vestiges d’un bateau espagnol, coulé dans la baie de Saint-Florent il y a cinq siècles », le travail du conservatoire du littoral dans le Désert des Agriates, ou encore Jean-Philippe Giordano, pêcheur de corail au large de Bonifacio.

Au cœur de la Corse, l’émission va également s’intéresser à la vallée de la Restonica et au GR20: « Au cœur de l’île, dans la montagne corse, la vallée de la Restonica cache des merveilles. Antoine Orsini, hydrobiologiste, se passionne pour cette vallée, unique pour sa biodiversité. Dans la rivière, il recense toutes les espèces, dont certaines remontent au temps des dinosaures. Au même moment, les gardes du Parc Naturel Régional sont à pied d’œuvre. Ils participent aux héliportages approvisionnant les refuges et sécurisent les zones les plus dangereuses du célèbre GR20. « 

Sur YouTube, la bande annonce de l’émission:

Toujours sur YouTube, un extrait de l’émission:

215 views

Quatre soirées consacrées aux « Déchiffreurs » au Lazaret Ollandini d’Ajaccio

L'affiche du cycle de conférences organisé en juillet au Lazaret Ollandini, à Ajaccio.

L’affiche du cycle de conférences organisé en juillet au Lazaret Ollandini, à Ajaccio.

Le Lazaret Ollandini, à Ajaccio, organise  du mercredi 18 au samedi 21 juillet ses 6e rencontres Science et Humanisme, sur le thème « Les déchiffreurs ».

Cette série de conférences et d’une pièce de théâtre s’annonce à nouveau de haut niveau, avec des intervenants tels que Michel Serres, Hubert Reeves ou encore le mathématicien Alain Connes. Chaque soirée est composée de deux conférences, l’une à 18 h 30, l’autre à 21 h 30, avec possibilité de déjeuner sur place entre les deux. Voici le programme de ces Rencontres.

Le programme

mercredi 18 juillet

  • 18h30: Les sciences et la langue (I); Michel Serres, philosophe, historien des sciences, membre de l’Académie française
  • 21h30: Le nombre d’Or, Philippe Lamarque, historien

jeudi 19 juillet

  • 18h30: Nouvelle physique, nouvelle vision du monde; Marc Lachieze-Rey, astrophysicien
  • 21h30: La musique des formes; Alain Connes, mathématicien, membre de l’Académie des sciences

vendredi 20 juillet

  • 18h30: Les sciences et la langue (II); Béatrice Salviat, biologiste. chargée de mission à l’académie des Sciences
  • 21h30 : Cosmologie et créativité; Hubert Reeves, astrophysicien, président de la ligue « Humanité et biodiversité »

samedi 21 juillet

  • 18h30: Comment savons-nous ce que nous savons ?; Etienne Klein , physicien, philosophe des sciences
  • 21h30: Soirée théâtrale : « La saga des Survivants »; pièce de Marie-Odile Monchicourt (chroniqueuse scientifique à France info)

Pratique.-

  • Les conférences sont accessibles au prix de 20 €; pass huit conférences: 55 €. tarifs réduits pour les adhérents de l’association du Lazaret Ollandini.
  • Réservations au 04 95 10 85 15.
  • Le cycle de conférences est également présenté sur le site du Lazaret Ollandini.
  • Lazaret Ollandini, Quartier Aspretto, 20090 Ajaccio; parking aménagé.

La vidéo de présentation sur Dailymotion:

36 views

Un deuxième été de Rencontres photographiques à Corte

Déjà pendant l'été 2011 les touristes ont découvert à travers Corte les photos des artistes amateurs. (Copyright Mas&Ratti)

Déjà pendant l'été 2011 les touristes ont découvert à travers Corte les photos des artistes amateurs. (Copyright Mas&Ratti)

Celles et ceux qui ont déambulé l’été dernier dans les rues de Corte ont déjà découvert un des aspects des Rencontres photographiques: pour leur première édition déjà, elles proposaient une exposition de photos en plein air, à travers la ville. Une soixantaine de photographes sont représentés pour cette année 2012.

Cette année, huit expositions sont proposées à travers la ville, à partir du 29 juin:

  • La magie du ciel
  • Une couleur: bleu
  • Lieux abandonnés (noir et blanc)
  • Gros plan sur…
  • Une saison: l’automne
  • Muntagna Corsa, muntagna nostra
  • Scènes de vie: l’humain
  • Faune et flore

Le programme de ces Rencontres comprend par ailleurs toute une série d’animations. Par exemple, le 30 juin, un rallye photo sera proposé à travers la ville de Corte, autour d’une thématique qui ne sera dévoilée qu’au départ.  Des ateliers photos seront également proposés, durant l’après-midi du 30 jiuin. Le dimanche 1er juillet, place à une sortie nature dans la vallée de la Restonica et aux bergeries de Grotelle; de quoi faire de belles images. L’ensemble du p rogramme des Rencontre photographiques de Corte 2012 est téléchargeable ici (format PDF, 2 pages, 116 Ko). Elles se dérouleront du 29 juin au 15 septembre.

L'affiche des Rencontres photographiques de Corte 2012.

L'affiche des Rencontres photographiques de Corte 2012.

61 views

iCorsica, l’appli qui facilite la Corse

La page d'accueil du site de l'application iCorsica. (Copie d'écran)

La page d'accueil du site de l'application iCorsica. (Copie d'écran)

Vous êtes en Corse et vous avez envie d’aller au cinéma, à un concert, à une exposition ou au théâtre? De faire du sport? Vous recherchez un aéroport ou une gare? Vous cherchez un office du tourisme? Une petite application payante, iCorsica, entend répondre à tous ces besoins et à quelques autres. Développée pour iPhone et iPad, c’est un vrai couteau suisse pour touriste en Corse. Trois entrées possibles: par une carte, une liste, ou un agenda.

Avec la carte, une « Google Map » et ses fameuses épingles recensent les événements à travers l’Île de Beauté. Autant dire que sans zoomer, la corse ressemble à une pelote d’épingles de couturière. Il faut donc cibler région ou une ville et appuyer sur l’une des épingles pour voir apparaitre le nom de l’événement et la ville où il se déroule. Encore un appui sur l’écran et viennent les infos pratiques.

L’entrée par liste permet d’accéder à un menu déroulant de thématiques: agenda, cinéma, concert, conférence, événement, exposition, gare, office de tourisme, etc. Une fois la catégorie sélectionnée apparait une liste d’événements avec le plus d’infos pratiques possible: lieu, tarifs, site internet, numéro de téléphone, etc.

Troisième et dernière entrée: l’agenda, qui recense au fil des mois, semaines et jours les événements qui jalonnent la vie culturelle, sportive et de loisirs de la Corse.

Pratique, bien pensé, cette appli mérite l’investissement (1,59 €). Le site internet d’iCorsica affirme mettre à disposition « Le meilleur de la Corse, dans votre poche ! iCorsica, avec plus de 500 lieux insolites à découvrir en Corse vous plonge dans l’histoire de la Corse ainsi que dans son patrimoine naturel et culturel. » Le site internet est complété par un centre d’aide en ligne.

Cette application a été développée par Nicolas Spehler, dont on peut découvrir les talents sur nspehler.com. « À seulement seize ans, cet élève du lycée Fesch est le plus jeune développeur en France pour Apple. Il vient de concevoir avec une amie un guide touristique de la Corse. » explique Corse Matin dans un article de septembre 2011 qu’il a reproduit sur son site.

Autre cheville ouvrière de ce projet: Catherine Lehmann, vice-présidente de l’association Via Corsica Eurotourisme .

Seul petit hic à cette aventure: le réseau 3G n’est pas accessible partout en Corse. Mieux vaut donc rechercher ses infos avec cette appli avant de se rendre à l’intérieur de l’île.

109 views

Elle veut faire le tour de la Corse à rollers pour promouvoir le don de sang

Tour de Corse à roller Aurélia Randazzo

Aurélia Randazzo prépare son tour de Corse à rollers pour promouvoir le don de sang. (DR)

800 km et 8720 mètres de dénivelé, le tout à rollers: c’est le challenge que s’est fixé Aurélia Randazzo. En avril ou mai 2012, elle compte faire le tour de la Corse à rollers, afin de promouvoir le don de sang. Elle a déjà à son actif d’avoir relié Nice à Marseille, soit 280 km en trois jours, là aussi pour promouvoir le don de sang (elle est technicienne de transport du sang).

« Mon nouveau projet, explique-t-elle sur son site, sera de faire le tour de la Corse par son littoral. Au départ de Calvi je traverserai toutes les villes étapes en empruntant les routes du bord de mer et les départementales, dernière étape Saint-Florent (Cap Corse et son désert des Agriates) pour revenir sur Calvi . Ce parcours comprend environs 800 km dont 8720 mètres de dénivelé, que je compte effectuer sur une douzaine de jours, avec toujours le même support de communication autour du don du sang. »

Elle estime qu’une douzaine de jours seront nécessaires à cette aventure.

Côté pratique, elle compte voyager le plus léger possible et , pour cela, souhaite être hébergée chaque soir chez l’habitant, au gré de son parcours. « Pour le couchage, je solliciterai l’hospitalité et la générosité chez l’habitant de la ville où j’aurai décidé de m’arrêter dormir et me remettre en condition pour le lendemain. Autant dire que cette aventure promet d’être riche de rencontres, partage, solidarité, mais aussi d’imprévus, de découragements et de galères! Mais merveilleuse et enrichissante dans leur ensemble. »

Aurélia cherche des soutiens et des partenaires pour achever l’organisation de son projet. Son adresse mail est disponible sur son site.

Et pour contribuer à la démarche d’Aurélia de soutien au don de sang, voici une vidéo qui en explique l’utilité:

65 views

Avec les clémentines de Corse, on fait aussi des bonbons

Des bonbons à la clémentine de Corse. (Photo Julie Mechali; stylisme Isabelle Guerre; Clémentine de Corse IGP)

Des bonbons à la clémentine de Corse. (Photo Julie Mechali; stylisme Isabelle Guerre; Clémentine de Corse IGP)

Les clémentines de Corse sont bien là. Voici une idée recette à base de clémentines: des bonbons de clémentine de Corse. Elle est proposée par l’association de promotion de la clémentine de Corse.

Ingrédients pour 6 personnes: 6 clémentines de Corse; 150 g sucre; 1 citron

Préparation

 

  • Epluchez six clémentines de Corse, puis séparez les quartiers en retirant les petites peaux blanches.
  • Versez 150 g de sucre dans une casserole anti-adhésive avec un peu d’eau (juste assez pour humidifier le sucre).
  • Faites chauffer en secouant la casserole (sans jamais utiliser de cuillère qui ferait cristalliser le sucre) jusqu’à ce que vous obteniez un caramel blond. Versez un filet de jus de citron et mélangez en faisant attention aux éclaboussures.
  • A l’aide d’une fourchette, trempez un par un les segments de clémentines dans le caramel et déposez-les sur une feuille de papier sulfurisé. Travaillez rapidement, car le caramel refroidit vite.
  • Laissez reposer vos bonbons de clémentines avant de les déguster.
8 views

Un guide idéal pour les vacances en famille en Corse

La couverture du guide Graines de voyageurs dédié à la Corse.

La couverture du guide Graines de voyageurs dédié à la Corse.

Coup de cœur pour un guide touristique, aujourd’hui, à quelques jours des vacances de la Toussaint. Pour un guide touristique pour enfants: celui de la série « Graine de voyageurs », publié par les éditions « Graine 2 ». Et bien sûr, celui dédié à la Corse.

La collection a été lancée en 2008 et connaît un joli succès; le volume consacré à la Corse est paru en 2009.  Le but affiché est de « permettre à l’enfant de devenir un véritable acteur des vacances familiales ». Pour cela, le guide n’est pas qu’un guide: il contient aussi des jeux en relation avec la destination et une partie « carnet de voyage » ( trajet, la région, les nouveaux amis, les meilleurs souvenirs, les meilleures photos). Si bien que, au fil du voyage, il se tranforme en un objet personnalisé, en un véritable carnet de voyage.

La partie guide à proprement parler est quant à elle très ludique. Elle s’attache tout d’abord à la nature, puis aux animaux que l’on découvre en Corse, à l’histoire de l’île puis aux découvertes à faire. Chaque page est enrichie d’un petit encadré avec des rubriques « à faire », « à lire », « à voir », qui sont autant de bon plans pour découvrir l’essentiel de la Corse, et parfois plus. Petit exemple: une double page est consacrée à « la Corse mystérieuse »; on y parle de ses légendes, de la fée du lac Cinto, du mauvais œil dont on se garde grâce à celui, bénéfique de Sainte-Lucie, ce coquillage porte-bonheur. Et l’encadré donne la référence d’un livre sur les contes traditionnels corses.

La maison d’édition propose également un site internet très bien fait: une vraie invitation au voyage, avec des bons plans, des idées de voyage, des infos, etc.

Le guide Graines de voyageurs Corse est vendu au prix de 13,50 €. Il peut être acheté en ligne sur le site de la maison d’édition ou sur Amazon.fr.

40 views

Parfums de Corse [édito]

De retour après presque trois semaines de vacances en Corse. Vingtième, trentième voyage sur l’Île de Beauté? Je ne compte plus. A quoi bon? Inlassablement, à peine quittée, la Corse me rappelle. Ce n’est pas ma terre natale (la mienne, je l’aime aussi et la retrouve avec plaisir), mais cette île me fait l’effet d’un aimant. J’y reviens sans cesse; sans cesse elle m’attire.

J’en reviens avec un kaléidoscope d’images, de couleurs, de lumières.

Le Cap Corse, sous le soleil et exposé au vent, le libecciu.

Bastia et son petit déjeuner matinal, sur cette vaste terrasse au pied du Palais des Gouverneurs, avec une vue splendide sur la ville et le port; la visite au musée, et la découverte de son jardin.

Corte et son poids historique; la vallée de la Restonica, toujours à couper le souffle. Puis Scandola, sorte d’Eden marin aux milles couleurs, aux mille formes.

Randonnée dans les pozzines, une des spécificités naturelles corses. (copyright Mas&Ratti)

Randonnée dans les pozzines, une des spécificités naturelles corses. (copyright Mas&Ratti)

Ajaccio, avec ses ruelles, son petit restaurant sous le caoutchouc ombrageux, son golfe d’un bleu unique. La montagne, les rivières, les randonnées dans les pozzines.

Filitosa, Levie, Zonza et bien sûr Bavella et ces aiguilles que l’on pourrait passer des heures à contempler: à chaque instant, la lumière change, les couleurs  prennent une nouvelle nuance, la nature se fait spectacle, pour qui prend le temps de la regarder avec un peu de patience.

Autant d’images qui feraient autant de livres, de films, de reportages.

Mais quelque chose ne peut être ni montré, ni décrit: ce sont les parfums de la Corse. L’immortelle enivrante, le myrte, le ciste, l’eucalyptus. Des parfums que l’on ne peut dire et qui sont tellement spécifiques à la Corse. Pour en avoir la sensation, le plaisir dans leur délicats mélages, une seule solution: y aller!

15 views